théâtre 95direction Joël Dragutin

cycle Penser peut-il encore changer le monde ?

Marcel Gauchet
conférence-débat - 16 janvier
mercredi 16 janvier
mercredi 16 21h00

Notre monde est un monde désenchanté, qui se livre de plus en plus au pouvoir des hommes sur euxmêmes.
Marcel Gauchet

L’avenir de la personne humaine

« Ce n’est plus l’impérialisme des croyances qui nous menace. Mais c’est l’excès d’inconscience, le fait de ne pas reconnaître à leur juste valeur ces données qui organisent en fait notre existence. »
Marcel Gauchet

« L’affaire semblait entendue : depuis la mort de Sartre et de Foucault, après celle de Bourdieu, la France ne connaîtrait plus de ces penseurs gigantesques qui font la gloire d’une nation. (…) Gardons-nous pourtant de céder au confort de la nostalgie et ne confondons pas la mutation d’une espèce avec sa disparition. De la génération nouvelle qui arrive aujourd’hui à maturité Marcel Gauchet est l’illustration exemplaire : ni maître à penser ni gourou visionnaire, son seul engagement se fait au profit de l’intelligence du présent et de l’élucidation de ses paradoxes. »
Pierre-Henri Tavoillot, Le Point

Marcel Gauchet
Issu dun milieu modeste, Marcel Gauchet entre à l’École normale d’instituteurs puis, après une maîtrise de philosophie, se lie avec Claude Lefort et surtout Pierre Nora, avec qui il fonde la revue Le Débat. S’intéressant à l’État, la laïcité et la religion, il publie Le Désenchantement du monde en 1985, ouvrage majeur qui le rend célèbre. Pour Gauchet, l’ébranlement de la société traditionnelle laïque suscite la chute du religieux : c’est à la lumière de l’histoire qu’il illustre sa théorie philosophique, soutenant que l’absolutisme royal, en abusant du pouvoir, a dépassé et discrédité le religieux dont il se réclamait… Jusqu’à un point de non-retour. Du concordat de 1801 à la séparation de l’Église et de l’État, Gauchet explique cette disjonction historique par une frontière plus large, celle qui sépare la société civile de l’État. Le libéralisme se révèle donc être un état de fait avant d’être une doctrine politique. Homme de gauche s’inscrivant dans la tradition libérale, Marcel Gauchet laisse rarement indifférent. Haute figure de l’École des hautes études en Sciences sociales, qui l’accueille malgré un parcours original – il n’est ni agrégé ni doctorant –, il travaille aussi beaucoup sur les droits de l’homme et l’anthropologie.


     Newsletter     |     Contact     |     Crédits