Théâtre 95 de Cergy-Pontoise

 


Les Ateliers du Désir


Ateliers de pratique théâtrale
en introduction ludique à la création
Grande Vacance de Joël Dragutin


Comédiennes intervenantes
:
Véronique Ataly
Brigitte Barilley


Du 19 janvier au 19 mars 2004
Ateliers mobiles : Au lycée, à l'université, en maison de quartier…
Renseignements et réservations
Service des relations avec le public: Laurence Campet, 01.34.20.11.00
Théâtre 95. Allée du théâtre, BP 98. 95021 Cergy-Pontoise cedex
 


La démarche

S'essayer au jeu théâtral, c'est découvrir un langage avec ses codes, appréhender l'expression orale et corporelle, apprendre à écouter, observer et décoder le monde qui nous entoure. Cet atelier du désir propose modestement une sensibilisation au processus créatif qui aboutit à l'objet théâtral. En décodant notre environnement, en tentant de mieux le comprendre dans ses fonctionnements et contradictions et enfin en le mettant en scène, nous verrons comment le théâtre n'a d'autre support que notre propre vie, nos interrogations, nos faiblesses, nos envies, nos forces et nos rêves. Nous verrons ainsi comment le fait de jouer sur une scène des situations ou des interrogations qui nous paraissent habituelles ou banales, agit comme un effet grossissant (positif ou négatif) qui peut conduire à une réflexion plus ou moins approfondie, voire à une remise en question.

Nous nous situerons sur le plan d'une école du spectateur afin de réduire autant que faire se peut la distance qui, trop souvent, sépare le public de la scène. En effet, un spectateur qui a touché du doigt le travail de la représentation théâtrale, qui s'est trouvé confronté à la difficulté de donner un visage à une idée, de passer de l'abstraction à la concrétisation, de la verbalisation à la symbolisation, sera un spectateur averti des contraintes liées à l'acte de la création théâtrale. Sa lecture du spectacle s'en trouvera donc enrichie, approfondie, sans doute plus pertinente. Enfin, il est important de faire découvrir à chacun sa part de créativité afin de désacraliser l'acte de théâtre.

Il ne s'agit surtout pas ici de donner une quelconque leçon à qui que se soit mais de découvrir ensemble que nous avons tous les moyens d'aiguiser le regard que nous portons sur le monde. Le théâtre est en ce sens un outil privilégié de questionnement, un lieu de jeu et de réflexion, un espace de liberté pour tous.

 


L'atelier en pratique

Nous proposons différents thèmes de travail, ainsi que différentes approches pratiques. Les comédiennes animatrices choisiront plusieurs activités en fonction des groupes, de leur réceptivité et de leur préparation. Certaines approches nécessitent en effet un travail de préparation de la part des participants, d'autres sont plus immédiatement réalisables.

1. L'enquête (avec travail préparatoire)
Les participants se livrent à une petite enquête dans leur entourage (famille, amis) ainsi que sur eux-mêmes avec le type de questions suivantes : - Qu'est-ce pour vous que le bonheur ? - Etes-vous heureux ? Pourquoi ? - De quoi auriez-vous véritablement envie et qui pourrait vous rendre heureux (ou encore plus heureux) ? Quels sont aujourd'hui vos plus grands désirs ?
Les textes ainsi recueillis peuvent être alors lus et donner lieu à un débat sur la thématique de la pièce Grande Vacance.

2. Le théâtre comme " décryptage " (avec travail préparatoire)
Les participants relèveront dans différents supports (publicités, émission de Télé-réalité, soap-opéra,…) les différentes expressions superlatives qui relèvent du bonheur, de l'intense, du bien-être,… (telles que sublime, hallucinant, merveilleux, exceptionnel, fantastique,…).
Ils relèveront aussi, dans les magazines (en particulier la presse féminine et masculine) toutes les formules et tous les objets pour accéder au bien-être physique, social et psychologique.
L'ensemble de ces textes pourront être lus sur scène et le décryptage de l'hyperbole basée le plus souvent sur le dérisoire apparaîtra flagrante.

Dans le même esprit, on pourra retranscrire entièrement des dialogues de publicité, de scènes de soap-opéra ou de Télé-réalité qui seront ensuite joués sur scène.

3. Improvisation (1)
Un groupe improvise une scène de vie quotidienne la plus banale possible sous le regard d'un commentateur qui tentera de faire le plus de sensationnel possible avec le " rien " proposé sur scène.

4. Improvisation (2)
Nous sommes en 2040. Comment vivons-nous ? Un groupe improvisera sur ce thème en prenant en compte l'âge, la situation familiale et professionnelle mais aussi le contexte socio-économique, politique et écologique. Quel avenir imaginons-nous ?

5. La confrontation au texte
Jouer des scènes tirées des pièces de Joël Dragutin qui abordent cette thématique (Tant d'espace entre nos baisers, Sens unique)

 


Des éléments de référence dans tous les arts

Les références et renvois de différentes natures appuient l'acte pédagogique qui peut accompagner la réception d'une œuvre théâtrale. Selon leurs pratiques culturelles, les élèves sont plus ou moins sensibles à telle ou telle forme d'expression. Pour ceux qui le souhaitent, voici dans d'autres disciplines, des œuvres qui entrent en résonance avec Grande Vacance :

Cinéma :
Mr Schmidt d'Alexander Payne
La Grande Bouffe de Marco Ferreri
Ginger et Fred et Prova d'orchestra de Federico Fellini
Matrix I et Matrix II de Larry et Andy Wachowski
Minority Report de Steven Spielberg

Littérature :
Les choses de Georges Pérec
Les Belles Images de Simone de Beauvoir
Lolita de Vladimir Nabokov

Peinture :
Le mouvement "Pop Art", de Warhol à Rosenquist, en passant par Lichtenstein et Segal, les peintres Erro, Jeff Koons

Essais :
Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations de Raoul Vaneigem
L'Empire du Bien de Philippe Muray
La culture du Narcissisme de Christopher Lasch
La société de consommation de Jean Baudrillard
La société du spectacle de Guy Debord

 

en savoir plus sur Grande Vacance

 

saison 2003 - 2004